adéquation


adéquation

adéquation [ adekwasjɔ̃ ] n. f.
• av. 1861; bas lat. adaequatio
Didact. Rapport de convenance parfaite, équivalence. L'adéquation de l'organe avec la fonction. L'adéquation de l'expression à l'idée. Il y a une parfaite adéquation entre ce qu'il dit et ce qu'il fait.

adéquation nom féminin Conformité à l'objet, au but qu'on se propose : L'adéquation de l'expression à la pensée.adéquation (synonymes) nom féminin Conformité à l'objet, au but qu'on se propose
Synonymes :
Contraires :

adéquation
n. f. Fait d'être adéquat, conforme à. Adéquation du fond et de la forme, du mot à l'idée.

ADÉQUATION, subst. fém.
LOG., PHILOS. Propriété de ce qui est adéquat (cf. adéquat).
A.— Rapport adéquat établi entre l'intelligence et son objet :
1. ... l'adéquation que le jugement établit entre la chose et l'intellect, présuppose toujours une adéquation antérieure entre le concept et la chose, qui se fonde à son tour sur une adéquation réelle de l'intellect avec l'objet qui l'informe. C'est donc dans le rapport ontologique primitif de l'intellect à l'objet et dans leur adéquation réelle que se trouve, sinon la vérité sous sa forme parfaite qui n'apparaît qu'avec le jugement, du moins la racine de cette égalité dont le jugement prend conscience et qu'il exprime dans une formule explicite.
É. GILSON, L'Esprit de la philosophie médiévale, t. 2, 1932, p. 31.
2. Si les mots ont un sens, c'est en serrant cette totalité que nous touchons l'« objectivité », c'est-à-dire la pleine adéquation de la connaissance à l'objet.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 47.
B.— P. ext. Qualité de ce qui est exactement adapté, approprié au but visé (cf. adéquat B) :
3. ... on peut s'adresser à la cause immédiate du phénomène morbide, cause qui peut être très variée et pour laquelle il n'y a pas adéquation avec l'effet produit.
C. BERNARD, Principes de médecine expérimentale, 1878, p. 162.
4. ... nous avons le droit de procéder comme le biologiste, qui parle d'une intention de la nature toutes les fois qu'il assigne une fonction à un organe : il exprime simplement ainsi l'adéquation de l'organe à la fonction.
H. BERGSON, Les Deux sources de la morale et de la religion, 1932, p. 54.
5. Si nous sommes présents, nous ne sommes pas entièrement donnés à nous-mêmes. Ce qui signifie qu'entre la connaissance et l'existence il n'y a jamais pour nous adéquation parfaite et qu'elles ne sont l'une et l'autre que dans leur opposition continue et leur complémentarité réciproque, ...
J. LACROIX, Marxisme, existentialisme, personnalisme, 1949, p. 65.
Spéc. Appropriation de l'expression à l'idée, exactitude rigoureuse :
6. ... il n'est peut-être pas interdit de vouloir obtenir un peu plus d'adéquation dans les termes et de fluidité par ailleurs.
A. BRETON, Nadja, 1928, p. 5.
7. Je nie, pour une grande part, l'adéquation de cette expression à cette idée.
A. BRETON, Les Manifestes du surréalisme, 1930, p. 149.
C.— Équivalence rigoureuse, coïncidence réelle :
8. ... la volonté libre cesse de paraître autonome, parce qu'il n'y a pas adéquation entre ce que nous sommes et ce que nous voulons être; ...
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 134.
9. L'ambition de l'idéalisme est d'identifier la responsabilité à une auto-position de la conscience et d'atteindre à une exacte adéquation de la réflexion et de la pensée intentionnelle dans toute son épaisseur obscure.
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, p. 353.
Rem. Adéquation entre dans les schèmes de construction suivants (par ordre de fréq. décroissante) : 1. adéquation entre ... et ... (,,entre l'acte mental et l'objet qu'il se propose``); 2. - de ... et de ... (,,du visé et du donné``); 3. - de ... à ... (,,de la connaissance à l'objet``); 4. - de ... avec ... (,,de l'intellect avec l'objet``). Entre les 4 constructions la différence regarde l'image qui sous-tend l'idée d'adéquation : 1, suggère une interférence; 2, une égalité; 3, un ajustement; 4, une coïncidence spatiale.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — Av. 1861 philos., Ventura ds Lar. 19e : Adéquation s. f. Rapport parfait, quantité égale, « L'évidence intuitive est celle qui résulte de la connaissance immédiate et directe de l'adéquation entre la proposition et la chose. »
Dér. du rad. de adéquat (suff. -ation) ou empr. au lat. , dep. Tertullien au sens « justesse (d'une comparaison) » (Ad nationes, liv. 1, ch. 1 ds TLL s.v., 560, 39 : deficit adaequatio comparationis istius).
STAT. — Fréq. abs. litt. :41.
BBG. — GOBLOT 1920. — MIQ. 1967. — VACHEK 1960.

adéquation [adekwɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Av. 1861; bas lat. adæquatio, de adæquare. → Adéquat.
1 Didact. Rapport de convenance parfaite, équivalence. || L'adéquation de l'organe à la fonction. Accord, convenance. || Adéquation avec qqch. || Une adéquation parfaite, rigoureuse. || Adéquation de l'expression à l'idée, à l'intention.
2 Opération par laquelle un élément est rendu adéquat à un autre.
0 Question ? Réponse. Simple travail d'adéquation qui implique tout l'optimisme de la conversation. Les pensées des deux interlocuteurs se poursuivent séparément. Le rapport momentané de ces pensées leur en impose pour une coïncidence même dans la contradiction.
A. Artaud, Bilboquet, Le dialogue en 1928, Œ. compl., t. I, p. 276.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adequation — Ad e*qua tion, n. [L. adaequatio.] The act of equalizing; act or result of making adequate; an equivalent. [Obs.] Bp. Barlow. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • adéquation — adekvatumas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. adequacy vok. Adäquatheit, f rus. адекватность, f pranc. adéquation, f ryšiai: sinonimas – atitinkamumas …   Automatikos terminų žodynas

  • Adéquation — Concordance Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • adequation — noun a) equivalence b) A change in the meaning of a term depending upon context …   Wiktionary

  • adequation — ad·e·qua·tion …   English syllables

  • Adequation —    см. Адекватность …   Философский словарь Спонвиля

  • adequation — ˌ ̷ ̷ ̷ ̷ˈkwāshən noun ( s) Etymology: Late Latin adaequation , adaequatio, from Latin adaequatus + ion , io ion 1. : the result of making equal or adequate : equivalence 2. : the act of making adequat …   Useful english dictionary

  • Chose sensible — Sensible (philosophie) Pour les articles homonymes, voir Sensible. Le sensible est ce qui est susceptible d’être perçu par les sens, ou, plus largement, l’ensemble des impressions et des représentations. Mensonges, malentendus, ambiguïté du… …   Wikipédia en Français

  • Réalité sensible — Sensible (philosophie) Pour les articles homonymes, voir Sensible. Le sensible est ce qui est susceptible d’être perçu par les sens, ou, plus largement, l’ensemble des impressions et des représentations. Mensonges, malentendus, ambiguïté du… …   Wikipédia en Français

  • Sensible (philosophie) — Pour les articles homonymes, voir Sensible. Le sensible est ce qui est susceptible d’être perçu par les sens, ou, plus largement, l’ensemble des impressions et des représentations. Mensonges, malentendus, ambiguïté du langage font qu’on se méfie… …   Wikipédia en Français